L'interview fromage

ERI HISADA La fille du pays du soleil levant


Eri hisada la fille du pays du soleil levant,  a accueilli l'équipe de1000fromage.fr dans sa Boutique du 47 rue Richelieu , au cœur du quartier nippon de la capitale , pour une interview exclusive.

 1000fromages : On a lu ici et là que votre passion au fromage est une histoire de famille.

Eri Hisada : " c'est ma mère Sanae Hisada qui m'a transmis cette passion,à travers son long parcours : médaillée comme moi du titre "chevalier" de la confrérie des chevaliers du taste de France, du titre "garde et juré" de la guilde des fromagers, "officier" de la confrérie des chevaliers du taste de fromage , "maître de l'ordre" de la confrérie de selles-sur-cher, "maître fromager" de la guilde des fromagers."

 


1000fromages : quelle est votre contribution dans le développement du marché du fromage français au Japon ?
Eri Hisada : " la contribution de la maison Hisada  dans le développement du fromage français passe par les livres écrits par ma mère , par les séminaires et les conférences qu'on organise et par les voyages culinaires régionaux de la France.
Je peux vous assurer que je connais la campagne française mieux que le Japon "

1000fromages : vous avez apporté aux fromages français une touche japonaise, grâce à vos créations,comme le maroilles affiné au Saké, ou encore les assemblages de fromages français et d'ingrédients venant du Japon .

 Eri Hisada :" nous œuvrons pour le fait maison , et ça se traduit par nos innovations et nos spécialités, comme le Yuzu , un mélange du Yuzu (fruit asiatique en forme de mini pamplemousse) et du chèvre, avec son goût  douce-amère très apprécié au Japon. 

On a le Wasabi, fromage à base de chèvre frais des fermes du Rhône -alpes et de Wasabi en poudre." Et bien d'autres spécialités à découvrir dans nos boutiques."

1000 fromages : Certains fromagers français ont tenté l'expérience japonaise sans succès,quel est votre secret?
Eri Hisada :" Notre connaissance de la culture japonaise , et du goût des japonais fait la différence , au Japon la conception de l'affinage n'est pas la même qu'en France,et le fait de créer une synthèse des deux cultures : Maroilles et saké,parmesanauMiyagikyo...etc aide à vendre"

1000fromages: En plus de la boutique, vous avez un salon de fromage, est ce que c'est pour vendre plus ?
Éric Hisada :"Un salon de fromage  est le meilleur moyen pour faire découvrir les fromages ,le client  a cette liberté de déguster divers fromages en petites quantités, ça le rassure dans ses achats ultérieurs . "

 


Avec ces mots et avec un gâteau au fromage et au Yoichi, offert gracieusement par Mme Eri Hisada nous avons quitté ce temple du goût, persuadés que l'aventure parisienne desHisada  ne restera pas là...

Reportage: Menouni Rabea
1000fromages.fr octobre 2015

 Ludovic Bisot sacré meilleur ouvrier de France.


Ludovic Bisot sacré meilleur ouvrier de France nous a accordé l'interview suivante, juste après la fin des dernières épreuves du MOF déroulées le 24 février au salon de l'agriculture. Et quelques heures avant sa consécration meilleur ouvrier de France catégorie fromage ex aequo avec Marc Janin. 

 

1000fromages : quelle est votre impression après cette dernière journée ? 


Ludovic Bisot : " je suis assez content, mais en même temps je vois tout ce qui n'allait pas, parce que c'est très difficile d'abord c'est dur de faire le truc parfait, j'ai fait quelques petites erreurs et surtout j'étais ambitieux en termes de temps, j'en ai prévu un peu trop et j'ai manqué de temps lors de la réalisation de l'oeuvre , et il me manquait quelques petits trucs. Tout ça m'a mis du stress pour la dernière épreuve."

 

 1000fromages : d'où vous est-il venu l'idée de l'oeuvre ? 


Ludovic Bisot :" le train est une partie de l'histoire du fromage, au fait on a commencé à vendre les fromages dans les villes quand on a commencé à les ramener en masse dans les trains au XIXe siècle."

 

 

1000fromages : comment comptez-vous capitaliser sur votre expérience du MOF ? 


Ludovic Bisot :" je ne sais pas du tout, je n'ai pas de stratégie toute tracée je compte d'abord décompresser digérer puis on verra ..." 


 Avec ces mots on a pris congé du fromager de Rambouillet , le laissant rejoindre ses amis et ses proches nombreux ici au salon de l'agriculture ,en attendant le moment de l'annonce de sa consécration : meilleur ouvrier de France catégorie fromage, inscrivant ainsi son nom à côté des 20 autres MOF des précédents concours.